menu_open
home Hair & Skin arrow
Blog
arrow
Cheveux
arrow
Tout sur l'alopécie de traction

Tout sur l'alopécie de traction

Miriam Otero

7 min

juin 5, 2023

Les personnes touchées par l'alopécie de traction ne souffrent pas d'une chute de cheveux due à une maladie physique ou à une prédisposition génétique, mais d'une perte de cheveux résultant d'une sollicitation mécanique excessive des cheveux. Normalement, ce type de chute de cheveux touche les femmes qui portent très souvent des coiffures tendues comme un chignon strict ou une queue de cheval. Les cheveux longs sont plus vulnérables, car ils pèsent plus lourd. Toutefois, le phénomène de l'alopécie de traction est généralement réversible, c'est-à-dire que les racines des cheveux se rétablissent si les cheveux sont portés ouverts ou dans des coiffures souples pendant une période prolongée. Ce n'est que dans de très rares cas graves qu'apparaissent des cicatrices du cuir chevelu, qui entraînent des dommages irréversibles des racines capillaires, empêchant la repousse des cheveux – dans ce cas, la seule possibilité de traitement est la greffe capillaire.

L'article suivant résume les causes de l'alopécie de traction, comment reconnaître ses signes typiques et, enfin, ce que l'on peut faire contre cette forme de chute de cheveux.

Qu'est-ce que l'alopécie de traction et quelles en sont les causes ?

Contrairement aux autres types d’alopécie, l'alopécie de traction ne se caractérise pas par une maladie ou une prédisposition génétique, mais par une sollicitation mécanique excessive des cheveux ou du cuir chevelu. Si certaines zones du cheveu sont soumises de manière répétée et intensive à une forte traction, pression ou friction, la racine du cheveu peut se recourber, ce qui entraîne un amincissement du cheveu et un raccourcissement des phases de croissance. La plupart du temps, les zones concernées sont la racine des cheveux sur le front et au niveau des tempes (également connues sous le nom de coins de la calvitie), car c'est souvent là que les contraintes sont les plus prononcées. L'ampleur de la perte de cheveux dépend toutefois de la cause de l'alopécie de traction.

Parmi les causes les plus fréquentes de cette forme de chute de cheveux figurent certaines coiffures, comme les tresses strictes, les chignons ou les queues de cheval. Les dreadlocks, braids ou les cornrows (une coiffure répandue en Eurasie et en Afrique à l'aide d'une méthode de tissage, donc surtout les cheveux afro ou les coiffures afro) peuvent également être à l'origine de ce phénomène.

Les extensions capillaires – également connues sous le nom d'extensions – que beaucoup apprécient, endommagent la racine des cheveux en raison de la traction provoquée et peuvent donc également entraîner la chute des cheveux.

Si les cheveux sont régulièrement mis à l'épreuve par une forte traction lors du peignage ou d'un séchage imprudent, par le coiffage avec un fer à lisser (défrisage et lissage) ou des bigoudis, cela peut également entraîner une chute de cheveux. Les cheveux très lourds et longs peuvent également représenter une charge pour les racines des cheveux en raison de leur poids.

De plus, les couvre-chefs tels que les casques ou les bandeaux serrés ainsi que les bijoux de cheveux sous forme de cerceaux ou de pinces peuvent également avoir un effet négatif sur le cuir chevelu.

En dehors de ces causes mécaniques, il y a également des facteurs psychologiques qui peuvent être responsables d'une alopécie de traction. Il s'agit de ce que l'on appelle la trichotillomanie, un trouble obsessionnel compulsif dans lequel les personnes concernées s'arrachent leurs propres cheveux de la tête ou du corps. Pour ce type d'arrachage, quel que soit les types de cheveux, nous recommandons la prise en charge par un personnel spécialisé afin d'éviter la tension excessive du cheveu.

Comment reconnaître les signes typiques de l'alopécie de traction ?

La plupart des personnes concernées remarquent d'abord que certains cheveux se cassent à la racine et se détachent ensuite de la coiffure – c'est ce qu'on appelle les frisottis (cheveux crépus). Outre la cassure des cheveux, l'alopécie de traction entraîne la chute des cheveux, comme nous l'avons déjà décrit. En plus de ces deux signes, l'alopécie de traction peut également entraîner des symptômes tels que des douleurs, des piqûres ou des démangeaisons au niveau du cuir chevelu, accompagnés d'une rougeur de celui-ci. De plus, des irrégularités et de petits boutons ou vésicules purulentes sont possibles jusqu'à ce que le cuir chevelu tente de se régénérer en commençant à peler et en produisant finalement des squames mortes. Ces symptômes ne sont toutefois pas toujours présents et l'alopécie de traction peut progresser de manière plus ou moins inconsciente.

Ce qui compte, c'est simplement d'agir rapidement dès que l'on remarque les premiers symptômes. On peut ainsi éviter que la chute des cheveux ne se poursuive. Sinon, les cheveux peuvent continuer à s'amincir aux endroits concernés et les cheveux cassés peuvent se multiplier. Peu à peu, des zones dégarnies se forment et la racine des cheveux peut reculer de plus en plus. Si le problème n'est pas traité à fond, les follicules pileux peuvent être tellement endommagés que le cuir chevelu se cicatrise et ne peut plus produire de nouveaux cheveux naturels (alopécie cicatricielle).

Que peut-on faire contre l'alopécie de traction ?

Pour éviter ou inverser l'alopécie de traction, il est conseillé de réduire au minimum tout stress pour les cheveux. Ainsi, en évitant les facteurs déclencheurs mentionnés précédemment, tels que les coiffures strictes, les styles grossiers ou les couvre-chefs serrés, il est possible de lutter contre la chute des cheveux. Sans ces effets mécaniques, rien ne s'oppose à la régénération des cheveux et à une croissance saine de la chevelure.

De plus, il convient de renoncer à la chaleur et aux agressions chimiques, comme les colorations et les teintures, afin de favoriser la santé générale des cheveux. Bien entendu, ni le tabac ni l'alcool ne favorisent l'abondance des cheveux.

Une alimentation équilibrée est un autre facteur important pour une croissance saine des cheveux. Il convient notamment de veiller à un apport suffisant en fer, en zinc, en vitamines et en protéines. Des compléments alimentaires peuvent également être utilisés à cet effet.

Un bon soin des cheveux et du cuir chevelu est également essentiel, en veillant à utiliser des produits de soin de haute qualité. Des massages réguliers du cuir chevelu avec des huiles bénéfiques pour les cheveux favorisent également la croissance capillaire.

Selon la forme de perte de cheveux, des produits comme la biotine ou le minoxidil peuvent s'avérer utiles. Il est toutefois recommandé de consulter des spécialistes, comme les dermatologues, avant tout emploi de ces produits.

Thérapies régénératives

L'atout dans la manche face à toutes les formes de chute de cheveux est le traitement autologue. Le leader du marché suisse dans le domaine des greffes de cheveux et des traitements autologues HAIR & SKIN explique le traitement autologue comme suit :

Le traitement autologue

La base du traitement est un concentré de sang autologue, composé de PRP (plasma riche en plaquettes) et contenant de précieuses cellules souches. Ce traitement de haute qualité favorise le renouvellement et la régénération des cellules, fournit aux racines des cheveux des substances nutritives importantes et stimule ainsi la repousse des cheveux. De cette manière, il est prouvé que la structure des cheveux est améliorée et que leur densité augmente.

Déroulement du traitement autologue chez HAIR & SKIN

Tout d'abord, une petite quantité de sang est prélevée, puis centrifugée. Le plasma riche en plaquettes est ainsi séparé et peut être préparé pour l'injection. L'étape suivante consiste à injecter le plasma fraîchement préparé dans le cuir chevelu. Pour obtenir les meilleurs résultats possibles, il est recommandé d'effectuer six traitements à quatre semaines d'intervalle. Ces pauses sont nécessaires pour que le cuir chevelu se régénère. Pour obtenir un résultat durable, nous recommandons de renouveler ce traitement tous les six mois ou tous les ans.

Après le traitement

Puisque le traitement autologue est une méthode très douce, il est possible de reprendre le travail, les voyages et la vie sociale immédiatement après. Il est toutefois important de noter que le plasma doit agir sur le cuir chevelu pendant la nuit, ce qui peut limiter les habitudes de coiffage selon le moment du traitement.

Quand tout s'écroule : transplantation capillaire

Si l'alopécie de traction est déjà si avancée qu'elle a entraîné une atrophie des follicules pileux et donc des zones dégarnies permanentes, il ne reste plus que la greffe de cheveux comme option de traitement. Chez HAIR & SKIN, celle-ci se déroule comme suit :

Entretien de conseil

Lors d'un entretien de conseil gratuit, une analyse des cheveux est effectuée au moyen d'un Hair Scan, qui permet de déterminer la qualité des cheveux et les possibilités de traitement qui en découlent. En accord avec le patient ou la patiente, la nouvelle ligne frontale de la chevelure est définie et tracée.

Anesthésie locale

Le jour de la transplantation, les zones à traiter sont anesthésiées au moyen d'une anesthésie locale. Comme la greffe de cheveux est une intervention peu invasive, celle-ci est tout à fait suffisante.

Transplantation

Chez HAIR & SKIN, on travaille uniquement avec la méthode moderne FUE (Follicular Unit Extraction). Elle consiste à prélever des unités folliculaires individuelles dans des zones où la croissance des cheveux est dense et résistante pour en faire des cheveux de donneur. Après avoir été brièvement stockés et triés dans une solution saline, ils sont finalement implantés dans la zone receveuse.

Après la transplantation

Durant les premiers jours suivant la transplantation capillaire, le cuir chevelu doit être ménagé et soigné comme indiqué. Chez HAIR & SKIN, des rendez-vous de contrôle sont organisés au premier, ainsi qu'au dixième et au trentième jour après l'intervention, afin d'obtenir la meilleure guérison possible. Le résultat intermédiaire est également contrôlé au sixième et au douzième mois. Idéalement, la greffe de cheveux est combinée à un traitement autologue pour obtenir le meilleur résultat possible à long terme en un minimum de temps.

CONSULTATION GRATUITE