Haarausfall

Le Big 5 : nos cheveux ont besoin de ces vitamines

Medical Director Dr. Hans-Georg Dauer

avril 14, 2022

"Tu as besoin de vitamines, mon enfant". Qui n'a pas entendu cette phrase des milliers de fois ? Pas étonnant que nous nous efforcions chaque jour d'atteindre notre dose recommandée de vitamines. C'est tout à fait justifié, car les vitamines sont de véritables armes miraculeuses. Même nos cheveux en sont fous.

Car savais-tu déjà qu'une alimentation saine se reflète également sur notre tête ? C'est vrai, les vitamines sont les garantes secrètes de nos beaux cheveux.

Mais que se passe-t-il si nous privons notre corps de sa dose quotidienne de vitamines ? Nous avons malheureusement de mauvaises nouvelles pour toi : une carence en vitamines est très mal vécue. Il se défend en cassant et en perdant ses cheveux. En effet, une croissance saine des cheveux ne va pas de soi. Nous devons faire quelque chose pour cela.

Une affaire passionnante avec ces vitamines, n'est-ce pas ? Une raison suffisante pour s'y intéresser de plus près. Quel rôle important jouent les vitamines dans notre organisme, comment une carence se fait-elle sentir et que pouvons-nous faire pour y remédier ?

La vitamine C - un classique

La vitamine C nous fait immédiatement sentir bien dans notre ventre - à juste titre. Car ce nutriment tant vanté fait des miracles. Elle stimule nos tissus conjonctifs, renforce nos dents et consolide nos os. Il est également indispensable à une croissance cellulaire saine.

Il n'est donc pas étonnant que ce petit multitalent ait également une influence sur la croissance saine des cheveux. En fait, il s'agit même de la vitamine la plus importante pour nos racines. Sans vitamine C, nos cheveux ont l'air bien pâles - ou plutôt minces et sans force. Il n'y a aucune trace de vitalité.

Le secret du succès de la vitamine C : elle stimule la circulation sanguine du cuir chevelu. Et plus la circulation sanguine du cuir chevelu est active, plus la croissance de nos cheveux est active. L'approvisionnement en nutriments fonctionne comme sur des roulettes. Les racines de nos cheveux reçoivent tout ce dont elles ont besoin pour croître et s'épanouir. Mais ce n'est pas tout : la vitamine C reconstitue également les réserves de fer de notre corps et participe activement aux processus métaboliques des racines des cheveux. Ainsi, plus rien ne s'opposera bientôt à ce que nous ayons des cheveux forts et sains.

C'est bon à savoir : Tu souhaites augmenter la biodisponibilité du fer avec des sources végétales et faire du bien à tes cheveux ? Alors, n'hésite pas à consommer des aliments riches en vitamine C, à savoir

  • Brocoli
  • Chou vert
  • Choux de Bruxelles
  • Persil
  • Citrons
  • Cassis

Question : quelle est la quantité de vitamine C autorisée par jour ? C'est très simple : pour les hommes, une dose de 110 mg de vitamine C est recommandée, pour les femmes une dose de 94 mg. Les femmes enceintes et allaitantes peuvent en consommer un peu plus. L'idéal est de consommer 105 à 125 mg de vitamine C par jour.

Vitamine A

La vitamine A est l'hormone capillaire par excellence. En effet, savais-tu que cette substance polyvalente, également appelée rétinol, est à l'origine d'une crinière étonnamment forte, souple et soyeuse ?

Le rétinol favorise en douceur la croissance de nos cheveux. Mais ce n'est pas tout : il aide aussi activement la synthèse des graisses dans les follicules pileux. Soudain, ils fonctionnent à plein régime et nous offrent une chevelure de rêve.

En cas de carence en vitamine A dans notre corps, nous en ressentons tôt ou tard les effets sur notre tête. La raison : il n'est pas rare que la carence en vitamine déclenche une perturbation de la croissance des cheveux. Elle ne travaille plus qu'à moitié. Et plus il ne fait pas son travail, plus le risque de casse et de chute de cheveux est grand.

La vitamine capillaire tant convoitée se trouve principalement dans le foie, les patates douces, les œufs bio et le saumon. D'ailleurs, son précurseur, le bêta-carotène, est tout aussi apprécié que la vitamine A elle-même. Il se cache principalement dans les fruits et les légumes, notamment dans le chou vert, la courge, les carottes, la laitue iceberg, les épinards ou les poivrons.

Questionné : les femmes se rendent service avec une dose quotidienne de 0,8 mg. Les hommes couvrent leurs besoins quotidiens en vitamine A avec environ 1 mg. Les enfants se contentent de moins. Une dose de 0,5 mg suffit à stimuler leur organisme.

Vitamine B

Aurais-tu pensé que le groupe des vitamines B joue un rôle important dans la croissance des cheveux ? Tout à fait, c'est même le groupe de vitamines le plus important pour des cheveux sains et forts.

Qu'il s'agisse de la vitamine B3, de la vitamine B5 ou de la vitamine B6, l'ensemble du groupe B assure une bonne irrigation du cuir chevelu et dynamise les processus métaboliques au niveau des racines des cheveux.

  • La Vitamine B3 (niacine) : Un petit multitalent qui renforce la structure du cheveu, contrôle la production de sébum et préserve le cuir chevelu des inflammations.
  • La Vitamine B5 (acide pantothénique) : Elle est indispensable à la division cellulaire à la racine de nos follicules pileux. Autre avantage : cette vitamine retarde le grisonnement des cheveux. Ce n'est pas pour rien qu'elle est considérée comme la vitamine de la jeunesse.
  • La vitamine B6 (pyridoxine) : Elle joue son grand atout dans le métabolisme des acides aminés.
  • La Vitamine B7 (biotine) : pouvons-nous te présenter l'une des vitamines B les plus précieuses ? Voilà, voici la vitamine B7, la biotine ou encore la vitamine H. Il est prouvé qu'elle favorise la formation et le renouvellement de la structure de nos cheveux. Car savais-tu que nos cheveux sont en grande partie constitués de kératine, une protéine fibreuse fabriquée par les cellules de la racine des cheveux ? Et c'est précisément à cette synthèse protéique que la biotine participe activement, contribuant ainsi efficacement à la santé de nos cheveux. Une carence en biotine est d'autant plus grave. Il n'est pas rare qu'elle soit même à l'origine de la casse et de la chute des cheveux. Mais il n'y a pas lieu de s'inquiéter : dans le monde occidental, une carence en biotine est extrêmement rare.
  • La vitamine B9 (acide folique) : Tu souhaites plus de brillance et moins de fourches ? Alors la vitamine B9 ne doit pas manquer à ton menu. L'acide folique est également impliqué dans la croissance des cheveux. En effet, il soutient la division cellulaire des cheveux afin qu'ils puissent repousser vigoureusement. En même temps, il fait office de bouclier pour ton cuir chevelu. Il le protège de manière fiable contre les inflammations. Et moins il y a d'inflammations, mieux c'est pour la croissance des cheveux.

Ça a l'air bien. Mais où trouver ces merveilleuses vitamines B ? C'est très simple : il suffit d'avoir recours plus souvent à ces fournisseurs de vitamine B et de se protéger contre les fourches, la chute des cheveux et autres.

  • Noix
  • Légumineuses (pois, haricots, fèves de soja)
  • Germes de blé
  • Flocons d'avoine
  • Viande & poisson
  • Œufs
  • Lait

Demandé : la dose journalière varie d'une vitamine B à l'autre. Que diriez-vous d'un petit exemple ? Regardons de plus près la dose journalière recommandée de vitamine B7. Les adultes devraient consommer environ 40 microgrammes de biotine par jour. Pour les femmes enceintes et allaitantes, l'idéal est de 45 microgrammes.

Vitamine D

Des chercheurs de l'Université du Caire ont fait une découverte révolutionnaire : La vitamine C et la vitamine A ne sont pas les seules à nous donner des cheveux sains. La vitamine D, la vitamine du soleil, joue également un rôle dans la santé des cheveux. La raison : elle fournit aux cheveux des nutriments essentiels. Et plus ils ont de nutriments à disposition, plus ils sont souples, pleins de corps et pleins de vitalité.

Nous craignons d'autant plus une carence en vitamine D. Il n'est pas rare qu'elle provoque la casse et la chute des cheveux.

Normalement, notre corps peut produire lui-même de la vitamine D, à condition qu'il dispose de suffisamment de lumière solaire. Mais s'il en reçoit trop peu, il développe rapidement une carence en vitamine D. Le risque est particulièrement élevé en hiver, lorsque la lumière du soleil est rare.

Mais il n'y a pas lieu de s'inquiéter : une bonne alimentation nous permet d'éviter une carence en vitamine D, même au plus fort de l'hiver. Tout ce dont nous avons besoin

  • Poisson (par ex. hareng, maquereau, saumon)
  • Huile de foie de morue (huile de poisson)
  • Champignons
  • Jaune d'œuf
  • Margarine

Demandé : si le corps ne peut pas produire suffisamment de vitamine D par ses propres moyens, il est recommandé d'administrer une dose journalière de 20 microgrammes par jour à un adulte. Pour les nourrissons, 10 microgrammes de vitamine D suffisent.

Vitamine E

Que ce soit dans les shampooings ou les huiles capillaires, la vitamine E est régulièrement mentionnée sur le site DeepL. Ce n'est pas étonnant, car c'est un bienfait pour les cheveux. Tout d'abord, cette vitamine antioxydante protège les cheveux et le cuir chevelu des effets nocifs de l'environnement tels que la pollution atmosphérique ou les rayons UV. Parallèlement, les experts parlent d'une influence positive sur la croissance des cheveux. Ce n'est pas sans raison que la vitamine E est considérée comme l'hormone anti-chute des cheveux. Mais ce n'est pas tout : accessoirement, cette supervitamine nous promet aussi brillance et stabilité. Elle rend même les extrémités et les pointes de nos cheveux merveilleusement douces et souples - bye, bye les cheveux cassants.

Parfait, mais comment puis-je me procurer cette précieuse source d'énergie ? C'est simple, avec ces aliments, tu es sur la bonne voie :

  • avec des huiles végétales pour des cheveux forts (huile de germe de blé, de tournesol, de germe de maïs, de soja ou de colza)
  • Germes de blé
  • Noix
  • Amandes
  • Soja
  • Tomates
  • Framboises

Demandé : pour les adultes, les médecins conseillent une dose quotidienne de 12 mg. Pour les femmes enceintes et allaitantes, la dose est de 17 mg.

Quels sont les autres nutriments dont mes cheveux ont besoin ?

Les vitamines ne sont pas les seules à figurer en tête de la liste des "must eat" de nos cheveux. Ces nutriments sont également très recherchés :

Fer

Si vous souhaitez avoir des cheveux sains et épais, vous ne pouvez pas faire l'impasse sur le fer. En effet, cet oligo-élément est essentiel à la croissance des cheveux. Il n'est pas rare qu'il soit même la cause principale de la chute des cheveux. Son atout : le fer s'occupe du transport de l'oxygène dans le sang et est lié à des processus métaboliques importants.

Mais pas de panique : Une carence en fer n'est pas forcément permanente. Les aliments riches en fer comme la viande, les lentilles, le soja ou les épinards te permettent de reconstituer tes réserves épuisées. Cela ne suffit pas à tes racines ? Dans ce cas, il vaut souvent la peine de prendre des préparations à base de fer comme des capsules, des gouttes ou des comprimés. Mais il faut absolument que tu consultes un médecin de confiance avant d'en prendre - la sécurité avant tout.

Questionné : les hommes sont bien conseillés avec 10 mg de fer par jour, les femmes avec 15 mg par jour. La raison de l'augmentation des besoins en fer chez les femmes : Pendant les règles, elles perdent de grandes quantités de sang et donc de fer. Et c'est justement cette perte qui doit être compensée. Sinon, elles risquent de souffrir d'une carence en fer qui se vengera par de la fatigue, de l'épuisement, de la pâleur ou des vertiges.

Zinc

Le zinc est au moins aussi important que le fer. Cet oligo-élément soutient activement la croissance de nos cheveux. Comment ? C'est très simple : il stimule la formation de collagène et de kératine, deux composants essentiels pour une croissance saine et vigoureuse des cheveux.

En d'autres termes, en cas de carence en zinc, la production de collagène et de kératine s'arrête. La croissance des cheveux est alors retardée et nous sommes pénalisés par une chute de cheveux diffuse.

On trouve cet oligo-élément principalement dans la viande de bœuf et de porc, ainsi que dans le poisson, les crustacés, les œufs, le lait et le fromage. Les noix, les légumineuses et les produits céréaliers sont d'autres sources importantes de zinc.

Sélénium

Outre le fer et le zinc, le sélénium a également un effet positif sur notre pelage. Il nous sert avant tout de bouclier. Il empêche de toutes ses forces le stress oxydatif, comme les produits chimiques et les rayons UV, d'atteindre notre cuir chevelu. Et moins il est soumis au stress oxydatif, plus notre chevelure est saine. Ce n'est pas pour rien que le sélénium est considéré depuis longtemps comme un remède secret contre les cheveux cassants.

Heureusement, cet oligo-élément n'est pas difficile à trouver. On le trouve aussi bien dans la viande et le poisson que dans les œufs et les champignons. Il en va de même pour les lentilles, les asperges et les noix. On le trouve même dans les choux et les oignons.

Cuivre

Aurais-tu pensé que le cuivre est une véritable fontaine de jouvence ? En effet, cet oligo-élément contribue de manière déterminante à la pigmentation de nos cheveux. En d'autres termes, il préserve la couleur naturelle de nos cheveux, qu'ils soient blonds, bruns, noirs ou roux. Ainsi, plus la teneur en cuivre de notre corps est élevée, moins nous avons de chances de grisonner prématurément.

Des quantités particulièrement importantes de cuivre se cachent dans les noix, le poisson, les graines et les produits à base de céréales complètes. Mais on peut en dire autant du cacao, des légumineuses et du foie.

Cheveux et vitamines - notre conclusion

Retenons que nos cheveux sont accros aux vitamines et aux oligo-éléments. Qu'il s'agisse de vitamine C, de vitamine A, de biotine, de zinc, de fer ou de sélénium, il faut en profiter.

Ce n'est pas sans raison que de nombreux produits de soin misent désormais davantage sur les vitamines et les minéraux. Des shampooings et des après-shampooings aux huiles capillaires en passant par les traitements capillaires et les sprays pour cheveux, nous retrouvons ces armes de beauté naturelles presque partout.

Outre des soins capillaires prudents, une alimentation équilibrée joue bien entendu un rôle principal. Le poisson, les œufs, la viande, les noix, les légumineuses & Co. aident activement nos cellules capillaires.

Une alimentation trop déséquilibrée peut s'avérer d'autant plus problématique. Le corps ne reçoit pas ce dont il a besoin. Et cela se voit - bien sûr aussi sur la tête. Les végétariens se plaignent souvent de cheveux cassés et de perte de cheveux. Car il leur manque un élément alimentaire important : la viande. Le paquet de vitamines B, de fer et de zinc nous donne de l'énergie et de la vitalité. Mais si nous n'en recevons pas régulièrement, notre organisme se met en grève.

Mais ne t'inquiète pas : avec une alimentation bien pensée et des compléments alimentaires de qualité, tu peux combler une carence potentielle sans trop de problèmes. Nous n'avons qu'une seule demande à te faire : consulte impérativement ton médecin avant de prendre des compléments alimentaires. Car nous en sommes convaincus : la variante de sécurité est toujours préférable à la variante de la bonne fortune.

Cta image

Ton intérêt est éveillé ?

Alors n'hésite pas à demander conseil à HAIR & SKIN et réserve dès maintenant ton rendez-vous de consultation gratuit.

Prendez Rendez-Vous