🎅 Rabais d’avant Noël jusqu’au 30 novembre 2022. Réserve ta consultation gratuite. 🎅

Traitement Régénérant

Alopécie androgénétique : symptômes, causes et traitement

Medical Director Dr. Hans-Georg Dauer

mai 17, 2022

De nos jours, des cheveux forts et brillants sont bien plus qu'un simple "nice-to-have". Au contraire : pour beaucoup, c'est un "must". Les femmes, en particulier, ne veulent en aucun cas renoncer à des cheveux vitaux et vigoureux.

Le diagnostic d'"alopécie androgénétique" les frappe donc d'autant plus durement. Mais de quoi s'agit-il, comment se manifeste-t-elle et que pouvons-nous faire pour la combattre ? HAIR & SKIN vous éclaire.

Qu'est-ce que l'alopécie androgénétique ?

L'alopécie androgénétique est une perte de cheveux d'origine héréditaire qui peut survenir aussi bien chez l'homme que chez la femme. Ce qui est particulier : L'alopécie androgénétique est considérée comme la forme la plus fréquente de perte de cheveux. Huit hommes sur dix sont confrontés à des changements hormonaux dans leur chevelure. Et même chez les femmes, cette proportion est d'environ 50 pour cent.

Mais qu'est-ce qui ne va pas dans le cycle capillaire de l'alopécie androgénétique ? C'est très simple : les personnes touchées par la chute de cheveux héréditaire ont des racines capillaires hypersensibles. Elles réagissent de manière hypersensible aux hormones sexuelles masculines (androgènes).

Cette hypersensibilité aux androgènes est déjà inscrite dans les gènes. La mauvaise nouvelle : la repousse des cheveux perdus ne peut généralement pas être influencée. Heureusement, nous ne sommes pas totalement impuissants non plus : nous pouvons retarder et masquer la perte de cheveux de manière ciblée.

Dans les jeunes années, l'alopécie se fait encore discrète. Ce n'est qu'avec l'âge qu'elle se fait de plus en plus sentir. Elle se manifeste particulièrement tard chez les femmes. Il n'est pas rare qu'elle ne se manifeste qu'au moment de la ménopause.

Comment l'alopécie est-elle héréditaire ?

Tout d'abord, l'essentiel : la prédisposition à l'alopécie androgénétique est héritée des deux parents - aussi bien du père que de la mère. L'alopécie androgénétique est particulièrement prononcée lorsque les deux parents sont concernés.

Le paradoxe : même si les deux parents sont dotés de cheveux forts et épais jusqu'à un âge avancé, la progéniture ne doit pas nécessairement se sentir en sécurité pour autant. Il peut malgré tout souffrir d'une perte de cheveux. Il n'est toutefois pas possible de prédire avec précision si, quand et dans quelle mesure cela se produira. En effet, plusieurs gènes sont impliqués dans la genèse de la perte de cheveux.

Mais que se passe-t-il en cas d'alopécie androgénétique ?

C'est très simple : les personnes concernées ont des racines de cheveux hypersensibles. Elles sont surtout hypersensibles à la DHT (dihydrotestostérone), l'hormone sexuelle masculine. Cela signifie que lorsque les racines sensibles des cheveux entrent en contact avec la DHT, elles passent en phase dite de télophase (phase de repos). Conséquence : les racines capillaires cessent peu à peu de s'alimenter en nutriments - jusqu'à ce qu'elles s'atrophient.

Bon à savoir : L'alopécie androgénétique est considérée comme la forme la plus fréquente de perte de cheveux. D'autres types, comme l'alopécie areata, sont nettement plus rares.

Alopecia Androgenetica - quelles en sont les causes ?

Le principal coupable de la perte de cheveux héréditaire est l'hormone sexuelle masculine dihydrotestostérone (DHT). Mais attention : ce n'est pas parce qu'une hormone est impliquée que l'alopécie androgénétique est un trouble hormonal. Au contraire, il s'agit simplement d'une hypersensibilité des racines des cheveux.

Elles ne supportent pas la DHT. Et cette intolérance va même si loin que la phase de croissance naturelle des cheveux s'arrête après le contact avec les hormones sexuelles masculines (androgènes). Et plus tôt les follicules pileux entrent en phase de repos, plus tôt ils tombent.

Dans les jeunes années, l'intolérance à la DHT reste souvent à l'arrière-plan. Mais avec l'âge, elle s'accentue de plus en plus. Les racines des cheveux sont de plus en plus sensibles à la DHT, jusqu'à ce que nous les perdions. Le moment exact où l'amincissement du cuir chevelu se produit varie d'une personne à l'autre. Chez les uns, il ne commence qu'au milieu de la trentaine, chez les autres dès le milieu de la vingtaine.

Chez les femmes, la perte de cheveux héréditaire ne se manifeste souvent qu'à la ménopause. La raison : à la ménopause, l'équilibre hormonal change. Le taux d'œstrogènes diminue sensiblement. Et moins le corps dispose d'hormones sexuelles féminines, plus le déséquilibre hormonal s'installe rapidement. Soudain, les hormones sexuelles masculines dominent.

Si les racines des cheveux sont hypersensibles à la DHT, l'hormone de l'alopécie, la modification du taux d'hormones ne permet plus de lutter contre cette hypersensibilité. Conséquence : tôt ou tard, l'hypersensibilité des racines capillaires se traduit par une perte de cheveux. Les follicules passent plus tôt de la phase anagène à la phase de repos - jusqu'à ce qu'ils finissent par tomber.

Alopecia Androgenetica - quels sont les traitements possibles ?

Les patients souffrant d'alopécie peuvent respirer : ils ne doivent pas accepter la perte de leurs cheveux sans se battre. Au contraire : il existe désormais des possibilités de traitement prometteuses.

En Suisse, la dermatologie utilise même deux substances miracles : le minoxidil et le finastéride. Mais quelle est la différence ?

Minoxidil

Le minoxidil est un agent d'ouverture des canaux potassiques, initialement prévu pour le traitement de l'hypertension. Le mécanisme d'action : l'ouvreur de canaux potassiques provoque une hyperpolarisation dans les cellules de la racine des cheveux. Et c'est précisément cette hyperpolarisation qui dilate les vaisseaux sanguins, ce qui améliore non seulement la circulation sanguine, mais aussi l'approvisionnement en nutriments.

Et plus l'irrigation sanguine et l'absorption des nutriments sont importantes, plus la phase de croissance est longue. Des études peuvent le confirmer. En effet, il a été prouvé que chez environ 80 à 90 pour cent des personnes testées, la chute des cheveux a pu être stoppée grâce à l'utilisation régulière de minoxidil. Le plus étonnant : Chez 80 pour cent des personnes testées, de nouveaux cheveux ont même repoussé.

Finastéride

L'alternative la plus populaire au minoxidil est le finastéride. Pour une bonne raison : ce principe actif miracle intervient activement dans l'équilibre de la testostérone du patient. Le résultat est réjouissant : chez 80 à 90 pour cent des personnes concernées, la perte de cheveux s'arrête. Parallèlement, la croissance des cheveux reprend. En effet, chez 50 à 60 pour cent des personnes qui utilisent régulièrement le traitement, des cheveux frais repoussent.

La règle d'or : plus tu commences tôt le traitement, plus les chances de succès sont élevées.

Remarque : le minoxidil et le finastéride ne sont pas les seuls à lutter contre la chute de cheveux héréditaire. Ces alternatives ne sont pas non plus à sous-estimer.

Agents éthanoliques

Il s'agit de substances végétales aqueuses contenant de l'alcool, qui stimulent efficacement la circulation sanguine lors des massages de la tête.

Hormones

S'il existe un déséquilibre hormonal dans le corps, il est souvent possible de le compenser avec des hormones. Dans ce cas, un avis médical est toutefois nécessaire de toute urgence. Le dermatologue décide si, quand et en quelle quantité il faut y recourir.

En particulier en cas de chute de cheveux héréditaire chez les femmes ménopausées, le dermatologue ou le gynécologue prescrit souvent des œstrogènes. Ces hormones sexuelles féminines sont censées contrebalancer la soudaine domination des hormones sexuelles masculines.

Antiandrogènes

Les antiandrogènes ont également fait leurs preuves dans le traitement de l'alopécie androgénétique. Il s'agit de substances actives hormonales telles que l'acétate de chlormadinone, l'acétate de cyprotérone et le diénogest.

Le principe : les anti-androgènes bloquent l'action de l'hormone sexuelle androgène dans l'organisme. La plupart des préparations inhibent à cet effet les récepteurs des androgènes, par exemple les récepteurs des androgènes au niveau de la prostate. En effet, c'est précisément grâce à cette inhibition que les androgènes ne peuvent plus déployer leur effet sur le pelage sans être perturbés.

Mais attention : à ce jour, aucune étude scientifique définitive ne prouve totalement l'efficacité des anti-androgènes.

Alfatradiol pour une densité capillaire accrue

L'alfatradiol est une autre astuce parmi les médicaments anti-chute de cheveux. Cette hormone sexuelle fabriquée artificiellement agit comme un booster de croissance pour les cellules capillaires. Il est prouvé qu'elle stimule le processus de croissance naturel. Autre avantage : l'alfatradiol retarde la production d'hormones qui favorisent la chute des cheveux.

Vitamines et oligo-éléments

En cas de carence en vitamines et en oligo-éléments, notre pelage en pâtit également. Il perd de sa force, de son volume et de son éclat.

Une carence en fer nous affecte tout particulièrement. En cas de chute de cheveux diffuse, c'est souvent une teneur en fer trop faible qui est en cause.

Il est donc d'autant plus important de faire une analyse de sang. Elle fournit des informations fiables sur nos réserves en vitamines et en oligo-éléments.

Shampoings à la caféine et compléments alimentaires

La salle de bain de plus d'un patient atteint d'alopécie est remplie de shampooings à la caféine et de compléments alimentaires comme la biotine, le cuivre, l'acide folique et le zinc. Rien d'étonnant à ce que la publicité attribue à ces produits soi-disant miraculeux un effet magique.

Dans le cas des shampooings à la caféine, les fabricants font littéralement assaut de promesses. Il est prouvé que la substance active stimule les racines fatiguées des cheveux. Il en va de même pour les compléments alimentaires. Qu'il s'agisse de biotine, d'acide folique ou de zinc, ils sont censés faire des miracles pour la croissance des cheveux. Mais est-ce vraiment le cas ?

Malheureusement, il n'est pas possible de répondre clairement à cette question. Jusqu'à présent, l'efficacité des armes miraculeuses dont on nous vante les mérites n'a pas été clairement prouvée.

Le b.a.-ba d'une forte croissance des cheveux

Le minoxidil, le finastéride ou les shampooings à la caféine ne sont pas les seuls à pouvoir influencer positivement la croissance des cheveux. Un mode de vie conscient joue également un rôle. Les dermatologues le recommandent :

  • Pas de stress : évite autant que possible le stress, pour toi et tes cheveux. Les follicules pileux sont en effet très sensibles. Si quelque chose leur pèse sur l'estomac, ils te le font savoir.
  • Veille à une alimentation saine et équilibrée. Les fruits et légumes frais, les produits à base de céréales complètes, le poisson, la viande blanche et les légumineuses sont excellents pour les racines de tes cheveux.
  • Se laver les cheveux tous les jours ? Non, le mieux est de reporter le prochain shampooing à tous les trois ou quatre jours. Sinon, tu n'inonderas ton cuir chevelu que de substances actives inutiles. Et plus les substances actives s'accumulent sur le cuir chevelu, plus les racines de tes cheveux ont du mal à respirer. Elles ont besoin d'air frais.
  • Fais-le en douceur : évite les séchages trop chauds, les colorations permanentes et les coiffures strictes avec des pinces à cheveux tranchantes et des élastiques synthétiques. À la longue, tes cheveux ne supporteront tout simplement pas cela.
  • Boire, boire, boire : tes follicules pileux ont vraiment soif. Le mieux est de leur donner deux à trois litres d'eau par jour.

Chute de cheveux héréditaire - quelles sont les options cosmétiques à ma disposition ?

Bonne nouvelle ! Dès les premiers signes d'une chute de cheveux héréditaire, tu n'es pas obligée de recourir au minoxidil, au shampooing à la caféine et autres. Souvent, les zones clairsemées peuvent être dissimulées avec un peu de doigté et de créativité.

Souvent, une bonne coupe de cheveux suffit. Elle dissimule habilement les zones dégarnies et crée sans peine un volume flatteur. Mais attendez : En cas d'alopécie androgénétique, il ne faut pas porter les cheveux trop longs. Et ce pour une bonne raison : une longue crinière peut rapidement donner l'impression d'être filandreuse et mal entretenue.

Les coiffeurs recommandent une longueur de trois à quatre centimètres sur le dessus de la tête. Il est préférable de laisser les oreilles et la nuque libres. Cela crée un contraste soigné. Autre conseil de pro : les cheveux ne doivent pas être trop près de la tête. Il vaut mieux opter pour un look "out of bed" très tendance. En effet, le look décontracté Undone n'est pas seulement cool et décontracté, il masque aussi sans peine les zones dégarnies.

Pour te coiffer, n'hésite pas à utiliser du gel. Il suffit d'en mettre une noisette dans la paume de tes mains, de l'écraser soigneusement et de passer la main dans ta crinière au gré de tes envies. Pour une finition cool, mets un peu de laque sur le bout de tes doigts et définis quelques mèches. Tu te débarrasseras ainsi de ta calvitie en un clin d'œil. Et pourquoi pas un soupçon de poudre pour cheveux ? Cette astuce secrète permet d'obtenir en un temps record un volume époustouflant dans la chevelure.

Des aides intelligentes pour toutes les formes de chute de cheveux

Si vos propres cheveux ne vous suffisent plus, il vaut la peine d'investir dans un accessoire astucieux. Que dirais-tu par exemple d'une casquette décontractée ou d'un chapeau de feutre stylé ? Pour les journées froides d'hiver, un bonnet tendance est une bonne idée.

Pour les femmes aussi, la créativité est de mise en matière de style. Que dirais-tu par exemple d'un chapeau de paille ludique pour les journées de printemps ensoleillées ou d'un bandeau coloré pour les après-midi d'automne orageux ? Les casquettes de camionneur et les chapeaux sont bien sûr aussi les bienvenus.

Tu as du mal à te faire à l'idée de porter des casquettes, des bonnets et des chapeaux ? Dans ce cas, nous te conseillons de porter une perruque, de préférence une perruque en cheveux naturels de haute qualité. Elles s'adaptent parfaitement à ton cuir chevelu et donnent l'impression d'être vraies à s'y méprendre. Et le meilleur : tu as l'embarras du choix. Blonde, brune, rousse ou noire - de quoi as-tu envie aujourd'hui ?

Même pour la longueur, tu es tout à coup variable. Une coupe courte branchée, une chevelure bouclée mi-longue ou une longue crinière en bataille - que choisir cette semaine ?

Rasage complet

Beaucoup d'hommes ont peur de la calvitie. Mais pourquoi donc ? Parce que tu savais que la calvitie peut être très sexy ? La preuve : dans une étude représentative, 54% des femmes interrogées ont déclaré être attirées par les hommes chauves.

Ou essayons une autre approche ? Sur le tapis rouge, le look topless est arrivé depuis longtemps. Qu'il s'agisse de Jason Statham, Vin Diesel ou Dwayne The Rock Johnson, les vrais hommes portent la calvitie et sont tout simplement époustouflants.

Mais les hommes ne sont pas les seuls à apprécier le style "less is more". Les femmes aussi se rasent de plus en plus souvent, que ce soit Natalie Portman ou Cara Delevingne. Elles se montrent sûres d'elles avec une calvitie.

Greffe de cheveux

Tu souhaites retrouver ton ancienne densité capillaire, et ce pour toujours ? Pas de problème, la greffe de cheveux exauce ton souhait. Qu'il s'agisse de la méthode FUE ou de la technique DHI, ces deux innovations médicales comblent les trous dans ta chevelure avec la plus grande précision. Quelques mois seulement après l'intervention, tu paraîtras visiblement plus jeune, plus fraîche et plus vivante.

Et qu'en est-il du naturel ? Ce n'est pas non plus un problème. Un chirurgien expérimenté travaille de manière si précise et consciencieuse que les greffes se distinguent à peine des cheveux originaux. Elles s'intègrent parfaitement à la chevelure existante, sans effet de corps étranger.

Le plus grand avantage : l'effet de densité n'est pas seulement temporaire. Au contraire : il est durable. En effet, une fois que les greffons se sont solidement enracinés dans le cuir chevelu, ils te resteront toute la vie - jackpot.

Pouvons-nous te le prouver ? Chez HAIR & SKIN, tu récupères ta vitalité. C'est ce que nous garantissons avec notre nom.

Cta image

Ton intérêt est éveillé ?

Alors n'hésite pas à demander conseil à HAIR & SKIN et réserve dès maintenant ton rendez-vous de consultation gratuit.

CONSULTATION GRATUITE